• Diminuer la taille des caractères
  • Augmenter la taille des caractères
  • Imprimer
  • Obtenir la version pdf de la page
  • Plan du site
  • Accueil
  • Contact

Le contexte et les enjeux d'Arve Pure 2018


La  lutte contre les pollutions par les substances dangereuses (métaux, polluants organiques, pesticides...) constitue un enjeu environnemental, sanitaire et économique. Les substances dangereuses, même à très faible concentration, dégradent la qualité de l’eau potable, et appauvrissent la vie biologique de nos rivières.
Face à ces enjeux, plusieurs directives européennes visent à réduire l’impact des substances dangereuses sur les milieux aquatiques et les risques pour la santé : directive 2006/11/CE (substances dangereuses pour l'eau), directive REACH (restrictions de mise sur le marché et/ou d’utilisation) et directive cadre sur l’eau (DCE).
 
La DCE fixe comme un de ses objectifs l’atteinte du bon état des eaux et des milieux aquatiques à l’horizon 2015. Ce bon état prend notamment en compte les concentrations en substances dangereuses. Par ailleurs, des objectifs de réduction voire de suppression sont assignés aux substances les plus dangereuses pour l’eau et ce quel que soit l’état des cours d’eau. Ces objectifs sont repris, entre autre, dans le plan national concernant les micropolluants.
 
Le SDAGE du bassin Rhône-Méditerranée en vigueur et son orientation fondamentale 5 « lutter contre les pollutions, en mettant la priorité sur les pollutions par les substances dangereuses et la protection de la santé » fixe les objectifs à atteindre et présente les territoires les plus concernés. L’Arve et son territoire sont identifiés par le SDAGE actuel comme étant un territoire à enjeu dans le cadre de la lutte contre les pollutions par les substances dangereuses.
Le SDAGE 2016-2021 en cours d’élaboration et de consultation identifie à son tour une orientation concernant la lutte contre les micropolluants.

  • Découvrir l'Arve
  • Espace documentaire
  • Accès Webcam