• Diminuer la taille des caractères
  • Augmenter la taille des caractères
  • Imprimer
  • Obtenir la version pdf de la page
  • Plan du site
  • Accueil
  • Contact

Le territoire du site Natura 2000 de l'Arve


Dans la vallée de l’Arve, un site unique regroupant deux secteurs est inscrit depuis 2006 comme Site d'Intérêt Communautaire (SIC) au titre de la Directive Habitat pour une superficie de 72 ha : le marais du Pont Neuf à Reignier et la moyenne vallée de l’Arve sur les communes de Contamine-sur-Arve et Scientrier. Le premier constat sur ce site a révélé des imperfections sur les périmètres aux limites parfois incongrues (zones urbanisées), mais surtout une délimitation trop restreinte des espaces les plus remarquables et par conséquent en inadéquation avec les grandes unités écologiques des bords d’Arve.

Avec l’aide du SM3A, le COPIL du site Natura 2000 de l'Arve a étudié l'élargissement du site.

15 communes de la confluence du Giffre à la frontière suisse sont concernées par le site ou la demande d'extension, ce qui représente plus de 750 ha en bord d'Arve. Ce périmètre correspond globalement aux espaces forestiers des bords de l’Arve. Il est constitué de plusieurs entités discontinues incluant en leur sein 22 km net de linéaire de rivière. La procédure d’extension a permis de désigner le site au titre de la Directive Oiseaux, l'un des enjeux majeur du site. D'un point de vue foncier, la majorité du site correspond à des terrains publics (il s'agit principalement des parcelles aquises par le SM3A, du Domaine Public Fluvial de l'Etat ainsi que quelques emprises communales comme la forêt de Gaillard). Quelques secteurs, en particulier sur la moyenne vallée de l'Arve, correspondent à des parcelles privées : si des actions sont envisagées sur ces secteurs, les propriétaires seront sollicités et resteront libre d'accepter ou de refuser les actions proposées. Pour plus d'information à ce sujet, se reporter à l'onglet "suivre la démarche" puis "s'engager dans un contrat ou la charte".

Visualiser la carte du site (périmètre validé)


Ancien lit de l'Arve, aujourd'hui cultivé, témoignant d'un tressage passé de la rivière
Ancien lit de l'Arve, aujourd'hui cultivé, témoignant d'un tressage passé de la rivière

Le façonnement du paysage, l'occupation et l'organisation des espaces est fortement liée à l’Homme. L’Arve, sa plaine et ses berges ont été remodelées depuis des décennies pour répondre aux enjeux : endiguement pour protéger des crues les biens et les personnes, chenalisation de l'Arve et enrochement pour éviter l'érosion latérale et la perte de terrains, ouverture de gravières pour l'exploitation de granulats (construction de l’autoroute du Mont-Blanc notamment), réalisation de barrages hydroélectriques...

Malgré ces atteintes, les efforts entrepris pour renaturaliser certains espaces anthropisés et préserver certains autres a permis le maintien d'une biodiversité importante, liée en particulier aux milieux alluviaux, et parfois même la reproduction d'espèces rares comme le Blongios nain. C’est avec cette richesse et ses héritages que le site fait aujourd’hui partie intégrante du réseau Natura 2000.

 

Confluence de l'Arve et du Giffre
Confluence de l'Arve et du Giffre
  • Découvrir l'Arve
  • Espace documentaire
  • Accès Webcam