L'histoire du syndicat

Aux origines du SM3A, le constat réalisé dans les années 80 par les maires riverains de l’Arve du mauvais état de la rivière et leur volonté d’agir.

Dès 1994, Michel Meylan, alors maire de Bonneville, fédère les élus au sein d'une action globale, collective et solidaire autour des problèmes liés à la rivière. Après un long travail, un contrat de Rivière est passé pour l’Arve sur 10 ans.

Pour permettre une action concrète et locale, est créé dès 1994, une structure pour assurer le pilotage et mettre en œuvre des actions prévues au programme du contrat : c’est le début du Syndicat Mixte d'Aménagement de l'Arve et de ses Affluents (SM3A).

Le syndicat local avait alors pour objet l'aménagement, la valorisation de l'Arve et de ses berges, ainsi que l'entretien des ouvrages réalisés dans le cadre du Contrat de Rivière.

Sous l’impulsion de Martial Saddier l’action du syndicat s'est étendue à ses affluents majeurs : le Giffre, le Risse, le Borne, la Menoge..., ainsi qu'aux missions de coordination de l'eau à échelle du bassin versant en devenant Établissement Public Territorial de Bassin (EPTB).

Le SM3A assure depuis des missions relevant d'un EPAGE (Établissement public d'aménagement et de gestion de l'eau) et est structure en charge de réaliser et mettre en œuvre le SAGE (Schéma d'Aménagement et de Gestion des Eaux) à l’échelle de 106 communes de la Haute-Savoie. Il couvre 2 "T.R.I." (territoires à risques d'inondations) et en assure la Stratégie Locale de Gestion des Risques (SLGRI).

Depuis 2015, il est autorité compétente en matière de GEMAPI (Gestion des milieux aquatiques et Prévention des Inondations), sur le territoire de ses communautés de communes membres, et assure les missions relevant de la compétence GEMAPI sur l'ensemble des cours d'eau du bassin versant.