REPERES DE CRUE

Un repère de crue est une marque qui matérialise le niveau atteint par les plus hautes eaux connues (PHEC) dans les zones inondables. En indiquant les hauteurs d’eau atteintes lors des crues, les repères permettent de rappeler la fréquence des débordements des rivières, les périodes d’inondations, ainsi que les risques encourus par la population.
Ils constituent également une source précieuse d’informations pour l’entretien de la mémoire du risque.

Le repère de crue peut se présenter sous différentes formes, marque gravée dans la pierre, inscription peinte ou bien macaron scellé dans un mur ou sur la pile d’un pont. Aujourd’hui en France, ces repères sont normalisés. Vous les découvrirez sous forme de disques violets et blancs.

Témoin matériel et patrimonial des inondations passées, il contribue à entretenir une mémoire du risque et la nécessité d’en tenir compte ; il permet de se représenter visuellement l’inondation et c’est également un outil de connaissance pour les modélisations hydrauliques, les Plans de Prévention des Risques d’Inondations, etc.

Le SM3A a conçu un macaron en matériaux inaltérable répondant aux exigences de la réglementation nationale. Les repères, fournis par le syndicat sont posés par les municipalités sur des emplacements extérieurs comme les murs des bâtiments, ponts, pylônes...

En mai 2015, 120 repères de crue ont été posés sur le bassin versant de l’Arve (sur les 144 recensés).

Règlementation

La loi n°2003-699 du 30 juillet 2003 relative à la prévention des risques technologiques et naturels, retranscrite dans l’article L563-3 du code de l’environnement, impose aux communes de poser dans les zones inondables, des repères de crues historiques visibles de la voie publique et de procéder à l’inventaire et à l’entretien des repères de crues existants.

Le DDRM (Dossier Départemental des Risques Majeurs), établi par l’État, recense les communes soumises à un risque inondation vous pouvez consulter, les risques majeurs naturels et technologique du DDRM.

L'État assiste les communes pour recenser les repères de crues historiques existants et œuvre ainsi pour une meilleure connaissance du risque inondation.

Les communes implantent les repères de crues dans tous les lieux facilement accessibles et visibles par le public. Chaque commune exposée a alors pour obligation d’assurer la pose et l’entretien des repère.

Le SM3A en partenariat avec les services de l’État, apporte une assistance technique aux communes.